Pourquoi partir ?

Ce qui est devenu une évidence pour nous s’apparente à un coup de folie pour beaucoup, voire une hérésie ! Et les « Pourquoi ? » ont souvent pris le pas sur la question, non moins épineuse, du « Comment ».

Nous avons donc tenté de lister les raisons qui nous poussent à entreprendre ce grand voyage en famille. Ce sont NOS réponses apportées à quelques constats et interrogations qui nous paraissent aujourd’hui essentiels, voire existentiels… sans volonté de porter un quelconque jugement sur ce que sont ou pourraient être les vôtres !

D’abord une envie impérieuse de prendre du temps et de prendre le temps. Car rares sont les moments où la journée n’est pas rythmée par les « Dépêche-toi, il est temps de partir ! », « Quoi, tu n’as pas encore terminé tes devoirs ? », « Mais on va être en retard ! ». Les enfants ont des emplois du temps de ministres entre l’école, les activités extrascolaires – que nous ne manquons pas d’ajouter généreusement – et les fêtes d’anniversaire devenues légions… qui s’ajoutent aux vies professionnelles exigeantes des parents. Et si nous engageons une partie de foot ou de Monopoly avec nos enfants, ce ne sont finalement que des instants volés à un quotidien mené tambour battant, parfois brutalement et durablement meurtri par un drame nous rappelant comme la vie est fragile en même temps que précieuse.

Nous avons donc décidé de nous octroyer une parenthèse, de mettre plus de temps et moins d’espace entre nous, de vivre une vraie aventure en famille avant que les enfants ne le soient plus et que nous nous ayons totalement oublié de l’être encore un peu. Et avec comme terrain de jeu, de nouveaux espaces à découvrir. Mais pas dans la boulimie des 15 jours de vacances ou pour battre des records ou collectionner des destinations comme d’autres le font de médailles ! Non, profiter là où on se sent bien, s’offrir le luxe de rester là où on en a envie ou aller un peu plus loin, se donner le temps d’apprécier, dérouler le temps comme on laisse fondre un bonbon sur la langue et garder le goût du souvenir sucré.

Et puis il y a des paysages qui nous font rêver depuis si longtemps. Des sites mythiques, d’une beauté telle que leur simple contemplation coupe le souffle, fait vaciller et grave à jamais des images et des sentiments qui rendent heureux. Se sentir tout petit face à la nature exubérante, se montrer humble vis-à-vis d’hommes et de femmes qui, mus par leur foi ou leurs ambitions, ont bâti des sites d’une grandeur exceptionnelle, être admiratif de la passion, de l’abnégation et de la force qui animent les êtres qui luttent pour vivre et défendre leur habitat ou leurs terres.

Et là où « il n’y a rien à voir », pourquoi ne pas vivre des instants banals ou faire une rencontre, au détour d’un chemin, pour se sortir d’une galère ou juste pour le plaisir de parler, de découvrir d’autres histoires de vie, d’interroger d’autres façons de penser, de s’émouvoir et de ressentir. Car l’essence du voyage est bien là, dans les visages croisés, les paroles échangées, les mains tendues de tous ceux que notre route croisera. Nous souhaitons donner envie à nos enfants d’aiguiser leur curiosité de tout et de tous, leur permettre d’avoir confiance en l’autre et en eux-mêmes, leur ouvrir les yeux sur le monde qui les entoure. Et, avec eux, grandir, apprendre, s’exposer, se dépasser, anticiper, s’organiser, se débrouiller…

Tout cela pour se fabriquer des souvenirs, ensemble ! Car nous pensons que vivre et partager des moments forts, les bons comme les mauvais, faire des choix… fédère, renforce, unit. Ce que nous aurons vécu sera à nous à jamais. Nous reviendrons tous les 5 la tête et le cœur pleins d’images, de sons, d’odeurs, de couleurs, de sensations vécues qui constitueront un réservoir, un petit trésor auquel, nous l’espérons, nos enfants reviendront quand ils se sentiront seuls ou démunis face aux épreuves de la vie.

Pour cela, il faut quitter sa zone de confort et emprunter des chemins de traverse. Ne rien fuir mais tout réinventer le temps d’une existence nomade, sortir de la routine confortable pour vivre des journées qui ne se ressemblent pas. Montrer à nos enfants que rien n’est impossible ou inaccessible et que malgré tout, cela vaut le coup. Bref, bousculer nos existences bien rangées pour bâtir un projet hors du commun et surtout hors du quotidien.

Deux ans, c’est la durée que nous nous offrons pour profiter de la vie sans attendre, pour réaliser notre rêve de découvrir le monde en famille, pour emprunter une trajectoire de vie avec le sentiment de donner un sens à la nôtre et, nous l’espérons, à celle de nos enfants…

One thought on “Pourquoi partir ?

  1. Tout est dans l’exécution alors un grand bravo pour vivre votre temps. Admiratif de votre projet, bon vent à toute la famille. Kenavo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.